Jean-Paul Ney

CaptureccJonathan Siksou reçoit Jean-Paul Ney, Grand reporter, il publie « POURQUOI ILS FONT LE DJIHAD », aux éd. du Rocher

Interview 18/09/2015


 

 
51xJ6t69T8L._SX321_BO1,204,203,200_

À propos du livre

Qui sont ces ados qui adorent Ben Laden et nourrissent une admiration sans faille aux gangsters, aux terroristes, à Mohamed Merah et à Scarface ? Qui sont ceux qui s’identifient à la cause palestinienne et importent ce conflit en France ? Parmi eux, des jeunes hommes désemparés, à bout de souffle, que seul les religieux extrémistes reçoivent avec bienveillance, parmi eux, des jeunes désespérés, préférant mourir loin de la France, en Irak ou en Syrie, nouvelles terres de djihad… L’auteur a plongé discrètement pendant plusieurs années au coeur des gangs, des cités, des prisons, des lieux de culte et des services de police pour mieux comprendre : émeutes, braquages, embuscades, voyoucratie, guerre des gangs, trafics… Il fait ici un rapport sans concessions de ses multiples reportages en immersion totale. Il évoque le face à face avec une jeunesse perdue dans des messages de violence et qui s’identifie elle-même comme « étrangère » à la France. Face à eux, une génération d’identitaires ultra-violents, qui ont pour idole Anders Behring Breivik, terroriste aux yeux bleus. Une majorité plus silencieuse et discrète qui est partie en croisade. Les médias en parlent moins, les spécialistes aussi, mais elle est toute aussi dangereuse…