Carlo Strenger

STRENGERJonathan Siksou reçoit, Carlo Strenger professeur de psychologie et de philosophie, écrivain, chroniqueur, membre du Séminaire de psychanalyse existentielle de Zurich, il publie « Le Mépris civilisé » aux éditions Belfond.
 

Interview 18/02/2016

 

 

À propos du livre

51ZJ069jACL._SX309_BO1,204,203,200_Le 7 janvier 2015, les valeurs de nos sociétés occidentales ont été bafouées. Le traumatisme, ravivé par les attentats du 13 novembre à Paris, est toujours aussi vif, mais en débattre n’a jamais été aussi délicat. Car si critiquer les croyances qui nourrissent le terrorisme, c’est risquer d’être perçu comme intolérant ou raciste, s’interdire de les critiquer, c’est être prisonnier du politiquement correct et, en fin de compte, risquer de faire le jeu des extrémismes de tous bords. Pour sortir de cette impasse et réagir avec discernement face aux attaques contre les libertés au cœur de nos démocraties, Carlo Strenger, philosophe, psychanalyste et membre du comité d’observation du terrorisme, crée un concept inédit : le mépris civilisé.  » Je le définis comme une capacité à s’inscrire en faux contre des credo, des comportements et des valeurs, dès lors qu’ils nous apparaissent irrationnels, immoraux, incohérents ou inhumains.  » Renouer avec la responsabilité de s’instruire, refuser d’amalgamer individu et idéologie, Le Mépris civilisé est un rappel indispensable des valeurs humanistes héritées des Lumières, un pamphlet d’une actualité brûlante, un outil indispensable pour oser mener un débat éclairé.