Aude Terray

CaptureJonathan Siksou reçoit, Aude Terray, elle publie «Les derniers jours de Drieu La Rochelle », aux éditions Grasset.
Elle a déjà publié une biographie de Madame Pompidou et, chez Grasset, une biographie de Madeleine Malraux.

Interview 05/02/2016


À propos du livre

9782246855040-001-X_0Entre ses deux tentatives de suicide et son suicide le 15 mars 1945, Pierre Drieu la Rochelle – l’écrivain fasciste, directeur de la NRF sous l’Occupation, ami d’Aragon et de Malraux – est en convalescence, protégé et caché par quelques proches, des résistants, sa première épouse juive, près de Paris et à Paris, afin de s’épargner arrestation et jugement.
Commence pour lui une étrange parenthèse de huit mois pendant lesquels cet homme complexe ne sait plus qui il est, ni où il en est.
De cette période, Aude Terray a reconstitué le récit minutieux et fascinant, la vie quotidienne d’un écrivain sensible et monstrueux qui se trompa de combat. Historienne, elle recompose subtilement son cheminement intellectuel, sa solitude, son désarroi.
On suivra, ici, l’auteur de Gilles et de Rêveuse bourgeoisie tandis que, réfugié dans une forêt, il cueille des pommes, coupe du bois, pense à ses maîtresses enfuies ou mortes… Que reste-t-il des engagements des années 1930 ? Est-il pressé de rencontrer enfin le néant ? Que cherche-t-il à dire de lui-même à travers les figures de Judas et de Van Gogh auxquels il consacre ses pages ultimes ? Doit-il fuir à Sigmaringen avec Céline et Pétain? S’exiler en Suisse ou en Espagne ? Ou en finir dignement ? Personne, à ce jour, n’avait aussi bien éclairé la psychologie du dernier Drieu.