Abd Al Malik
Rappeur, musicien, poète

Invité de Sandrine Sebbane, Abd Al Malik, rappeur, musicien et poète, auteur du livre « Le dernier Français », préfacé par Mazarine Pingeot, paru aux Éditions Le Cherche Midi (février 2012).

Les matinales 5/03/2012

 

À propos du livre

La France, c’est notre bled, que tu le veuilles ou non ! À travers sa génération, Abd Al Malik interpelle l’humanité tout entière.

Vive la France arc-en-ciel unie et débarrassée de toutes ses peurs ! Son cri n’est pas nationaliste, il est universaliste. La France qu’il chante, c’est celle de 1789 et des Droits de l’homme. La France qu’il appelle de ses voeux, c’est celle des frontons républicains : Liberté – Égalité – Fraternité. Sa France, c’est celle du «vivre ensemble» : J’ai planté du jasmin ce matin dans ma cité HLM / Et je me suis demandé ce que je devais faire pour que la France, elle m’aime…

S’il est patriote, souligne Mazarine Pingeot dans sa préface, c’est parce qu’il a compris qu’il n’y a «d’identité que celle de la langue».

La vie est une bataille qu’on soit jeune ou vieux. Abd Al Malik se bat. Ses mots sont ses seules armes et lui ouvrent le chemin de la poésie et de la spiritualité. Sa langue, qu’il invente ligne après ligne, embrasse le passé, le présent, l’avenir et… les autres humains : Je rêve donc éveillé pour qu’ils me comprennent.

Sa quête est notre espoir commun : Je cherche quelque chose de plus grand que moi.