David Djaïz

Jonathan Siksou reçoit, David Djaïz Haut Fonctionnaire, essayiste et enseignant à l’institut d’études politiques de Paris, pour son livre « La guerre civile n’aura pas lieu » aux éditions du Cerf.

Interview 29/03/2017


 

 

À propos du livre

 
« La guerre civile n’aura pas lieu »
paru aux éditions du Cerf.
 
Tout a été dit sur les attentats qui frappent la France. Sauf l’essentiel. Nation, État, Europe, islam, monde et,
surtout, religion, politique : tels sont les termes qu’il s’agit de penser et que repense ici David Djaïz en s’emparant du spectre de la guerre civile qui hante la Cité des hommes.
Des origines à aujourd’hui, des conflits intestins dévorant la Grèce antique au djihad global enflammant désormais la planète, en passant par la Saint-Barthélemy, l’ère coloniale et la bataille d’Alger, cette archéologie historique éclaire comme jamais les malentendus du présent. Convoquant Thucydide et Hobbes, Montaigne et Schmitt, Ibn-Khaldûn et Sayyid Qutb, cette enquête philosophique désencombre l’horizon des peurs et des préjugés de l’heure. Dénonçant dérives communautaristes et illusions sécuritaires, cette critique des fausses réponses actuelles restitue le débat à ses vrais enjeux.
À moins de comprendre pourquoi et comment le conflit interne est inhérent au fait de société et en détermine la vie même, nous ne saurons ni résister, ni avancer.
Un premier essai flamboyant qui soumet l’espérance à la lucidité.