Philippe-Joseph Salazar

Jonathan Siksou reçoit, Philippe-Joseph Salazar, rhétoricien et philosophe, Il publie « Blabla République Au verbe, citoyens ! », aux éd. Lemieux éditeur.

Interview 10/02/2017

À propos du livre


« Blabla République Au verbe, citoyens ! »,
aux éd. Lemieux éditeur.

En une vingtaine de chapitres incisifs, percutants, saignants, Philippe-Joseph Salazar analyse le mal-parler politique, médiatique et intellectuel, à côté du brouhaha démocratique des opinions sans enjeu ni prise de risque.

Saignant : Philippe-Joseph Salazar décortique ce mal-parler politique, médiatique et intellectuel – sans oublier nous, les réseaux sociaux – qui impose de faux débats.

C’est là une spécificité française : avec la Ve République, la parole publique a été captée par les élites et notamment le président de la République. Résultat : des discours creux et indigents essentiellement produits par ceux qui nous gouvernent et qui parlent, parlent, parlent mais agissent assez peu. Une république ­d’en haut bavarde avec Marianne bâillonnée sur son piédestal.
L’auteur décortique ce mal-parler qui impose de faux débats. Dans cette impitoyable leçon de choses, il apprend au citoyen à décrypter la langue morte mais omniprésente des élites et des pouvoirs, et à faire revivre la sienne.
Au verbe, citoyens ! À la parole, citoyennes !