Sylvie Paré et Cécile De Ram

Jonathan Siksou reçoit, Sylvie Paré et Cécile De Ram, elles publient « L’école en prison, une porte de sortie », aux éd. du Rocher.

Interview 03/02/2017


 

 

À propos du livre

 
« L’école en prison, une porte de sortie »,
aux éd. du Rocher.
 
Les uns ont quitté l’école en primaire, d’autres après le lycée, d’autres encore sont illettrés. Incarcérés pour braquage, trafic de drogue, terrorisme, homicide ou viol… Pas évident de faire cours à un public aussi hétérogène, mais l’expérience a prouvé que rien n’est impossible.
Sylvie et Cécile enseignent à la maison d’arrêt de Nanterre depuis plus de dix ans. Avec toujours la même passion, la même foi, la même énergie, mais aussi une infinie patience, une dose d’humour, une forte capacité d’adaptation… Grâce à elles, le français, les mathématiques et l’histoire ont trouvé un nouvel écho auprès de cette population carcérale. Sylvie et Cécile réussissent à transmettre à leurs élèves une image positive de l’école, à leur redonner confiance en eux, en leur capacité d’apprentissage. Certains détenus se découvrent même une plume, une sensibilité littéraire, grâce aux ateliers d’écriture, aux rencontres qu’elles organisent avec des romanciers, aux livres que Bernard Pivot leur offre, à chaque rentrée littéraire, pour agrémenter leur bibliothèque…

« Un ouvrage de qualité qui rappelle l’action importante que mènent des enseignants chaque jour en prison, et qui touchera, je l’espère, un grand nombre de lecteurs. »
Robert Badinter