Michel Bernard

CaptureJonathan Siksou reçoit, Michel Bernard haut fonctionnaire, écrivain, historien spécialiste de la Grande Guerre, il publie « VISAGES DE VERDUN »,aux éditions Perrin.
 

Interview 11/03/2016

 

 

À propos du livre

 
« VISAGES DE VERDUN »
 
verdunQu’est-ce que la France ? A cette question, Verdun apporte la plus bouleversante et la plus précise des réponses. Trois cent mille soldats français et allemands sont morts pendant les trois cents jours de la bataille de Verdun, entre les mois de février et décembre 1916. A l’échelle démesurée de la Grande Guerre, ce n’est pas si important, rapporté au paysage de Verdun, à cet amphithéâtre de sombres collines que le regard embrasse en un instant, c’est vertigineux. Nul ne peut prétendre connaître la France et ce qui fait le fond de notre pays, ce peuple très ancien et mêlé qui vit là, au bout de l’Europe, s’il n’a posé son regard sur cet horizon de bois élevés qui s’appellent le Mort-Homme, la cote 304, Douaumont, Vaux, Fleury, le bois des Caures… Nul ne peut comprendre la relation singulière qui s’est nouée ici entre la France et l’Allemagne, s’il n’a vu sous l’Ossuaire les restes mélangés de leur commune humanité, témoignage d’une commune souffrance. Il s’est passé là quelque chose qui traverse le temps. Visages de Verdun en dévoile l’âme par la conjugaison de photos inédites et d’un récit prenant.