Olivier Loubes

Capture00Paule-Henriette Lévy reçoit , Olivier Loubes, historien et professeur français, Il nous parle de son ouvrage : « Jean Zay », paru aux Editions Armand Colin.
Le Festival des Cultures juives propose une projection débat autour de Jean Zay, le Jeudi 18 juin à 11h Mairie du 3é arrondissement.

« Dans la lumière de jean Zay » de Maria Aucante, un débat suivra avec Olivier Loubes et les deux filles de jean Zay : Catherine Martin-Zay et Hélène Mouchard-Zay.

Réservation :

www.festivaldesculturesjuives.org

Interview 01/06/2015

 

À propos du livre

jzMalgré une reconnaissance croissante, Jean Zay, le très jeune ministre de l’Éducation nationale et des beaux-arts de Léon Blum, reste un homme politique méconnu, une figure républicaine inconnue.
Pourtant, son œuvre de réformateur est exceptionnelle (démocratisation scolaire, ENA, CNRS, festival de Cannes…), et fait de lui le Jules Ferry du Front populaire. Quant à son emprisonnement dès 1940 puis son assassinat par des miliciens en 1944, ils en font le Dreyfus de Vichy.
Ce livre s’attache à combler l’écart entre une vie remarquable et une mémoire partielle, afin de donner à lire et à comprendre un parcours de républicain emblématique par son action et par la haine qu’il suscita.
Aujourd’hui, alors que la référence aux « valeurs républicaines » est fréquente, mais ne dépasse souvent pas le stade de l’invocation, Jean Zay permet de répondre, historiquement, à la question dont dépend notre avenir : « Que signifie vivre en République ? Rien, sans engagement républicain. »

« La figure et l’héritage de Jean Zay sont injustement méconnus. (…) Une très belle biographie, un homme à découvrir absolument. » France Inter