Sandrine Szwarc
Journaliste

imgresInvitée de la rédaction, Sandrine Szwarc, auteure du livre « Les intellectuels juifs, de 1945 à nos jours », paru aux Éditions Le Bord de l’eau, Collection Clair & net (janvier 2013).

Interview 6/02/2013

 

À propos du livre

Les intellectuels juifs, de 1945 à nos jours

9782356872135FSAu lendemain de la Seconde Guerre mondiale, après la tentative d’extermination du judaïsme, de nombreux penseurs juifs développèrent dans l’Hexagone une expérience intellectuelle inédite. Elle fut connue sous le nom d’École de pensée juive de Paris. Avec l’École d’Orsay, le Colloque des intellectuels juifs de langue française illustra cette expérience marquante de la vie culturelle juive en France après la Shoah. Ces rencontres de haut niveau intellectuel, proposées sur des thèmes le plus souvent liés à l’actualité reposaient sur les textes de la Tradition juive et leurs questionnements. Le Colloque des intellectuels juifs de langue française initia un mouvement de réconciliation identitaire car, en se rapprochant des valeurs religieuses, morales, culturelles, politiques du judaïsme, et en les insérant dans une pensée universelle, le monde chrétien fut, revers de l’histoire, pris à témoin de cette évolution.

Dans ce courant de civilisation judéo-chrétienne, la présence de penseurs chrétiens à ces colloques permit au judaïsme, qui avait toujours été en marge, de s’intégrer à la tradition humanitaire occidentale. L’immigration en Israël de penseurs juifs siégeant au Comité préparatoire après la guerre des Six-Jours ainsi que la crise du modèle intellectuel tel qu’il s’était mis en place après la Seconde Guerre mondiale entamèrent le déclin du Colloque des intellectuels juifs à la fin des années soixante-dix. Il avait néanmoins permis la naissance d’un nouveau type d’intellectuel dont témoignait la pluralité d’initiatives culturelles juives de la France contemporaine.