Annick Cojean
Journaliste

Invitée de la rédaction, Annick Cojean, auteure du livre « Les proies dans le harem de Khadafi », paru aux Éditions Grasset (septembre 2012).

Interview 24/09/2012

 

À propos du livre

C’est sans doute le dernier secret de Khadafi. Et le plus scandaleux.En novembre 2011, Annick Cojean publiait dans Le Monde un article terrifiant. Une jeune femme y racontait comment l’année de ses 15 ans, le Guide libyen la repérait dans son école, lui caressait les cheveux, et la désignait ainsi à ses gardes comme son esclave sexuelle à vie. Violée, battue, forcée par son maître à consommer avec lui alcool et cocaïne, et intégrée dans les troupes des «Amazones», elle ne pourra s’échapper de cet enfer que peu avant la Révolution. Une vie brisée.Une seule ? Non, des centaines, sans doute plus. Mais le sujet, en Libye, reste totalement tabou.Dans les coulisses d’une dictature, dans le lit d’un chef d’Etat drogué en permanence, tyran d’opérette mais vrai meurtrier, nous plongeons dans un système d’esclavagisme, entre corruption, terreur, viols, crimes. Un système aux complicités multipes, bien au-delà du seul territoire libyen.Pour recueillir l’incroyable histoire de la jeune Soraya et d’autres femmes révoltées, Annick Cojean a mené secrètement l’enquête à Tripoli, cette prison à ciel ouvert.