Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
29 Mai 2018

Mort de Serge Dassault : Le Figaro pare de noir sa une

Le quotidien Le Figaro a écrit son nom en noir sur sa une de mardi, en hommage au président du groupe qui édite le journal, décédé lundi à 93 ans. « La France au coeur », dit cette une, qui montre l’homme d’affaires saluer le photographe. L’éditorial salue « Serge Dassault, un homme libre ». « Avec lui, la France perd un de ses grands serviteurs ; l’aéronautique française, un capitaine d’industrie aux succès éclatants », écrivent le directeur général du Figaro Marc Feuillée, et son directeur des rédactions Alexis Brézet. « Serge Dassault portait sur notre groupe et ses collaborateurs un regard chaleureux et attentif. Sa légendaire ténacité, sa conviction que les efforts de long terme payent, dans tous les métiers, nous donnaient une grande confiance dans l’avenir », ajoutent-ils.

L’industriel avait racheté en 2004 la Socpresse (70 titres dont le Figaro et L’Express) au groupe Hersant, sans faire mystère de son intention de donner son avis sur la ligne éditoriale du doyen des quotidiens français. Mais Marc Feuillée et Alexis Brézet disaient évoquer avec lui les « affaires du journal : les ventes, la publicité, les développements futurs, les investissements… tout ce qui fait la vie d’un grand groupe de presse ». « Le Groupe Figaro (…) voit partir celui qui, depuis 2004, dans le respect de son indépendance éditoriale, l’a accompagné sans relâche », ont-ils souligné.

Le président Emmanuel Macron a rendu hommage à Serge Dassault, en estimant que « la France perd un homme qui a consacré sa vie à développer un fleuron de l’industrie française ». « Son engagement politique se fonda sur un fort enracinement dans l’Essonne et le souci de libérer les énergies entrepreneuriales et la compétitivité des entreprises françaises », salue par ailleurs le chef de l’État dans un communiqué. « Toute sa vie, Serge Dassault aura veillé avec une attention extrême aux choix stratégiques du groupe hérité de son père, lui permettant d’opérer les virages indispensables et de conduire des innovations multiples », ajoute Emmanuel Macron. »Soucieux de donner un espace aux idées libérales, il soutint avec ardeur le développement du Figaro, emmenant le groupe vers la diffusion numérique et une diversification réussie, dans le respect du pluralisme », note-t-il également (avec AFP)

 

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/