Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
28 Fév 2018

Le meurtre de Sarah Halimi reconnu comme antisémite

Après plusieurs mois de bras de fer, le caractère antisémite du meurtre de Sarah Halimi, en avril 2017 à Paris, a été retenu par la juge d’instruction en charge de l’enquête. Dans la nuit du 3 au 4 avril 2017, cette femme juive orthodoxe avait été rouée de coups puis défenestrée aux cris d’« Allah Akbar » par un homme qui s’était introduit dans son appartement.  Kobili Traoré avait été interné dès le lendemain du drame, mais l’expertise psychiatrique, rendue en septembre dernier, a conclu que s’il avait eu cette nuit-là une « bouffée délirante aiguë » après une forte consommation de cannabis, son trouble psychotique n’écartait pas sa responsabilité pénale et n’était « pas incompatible avec une dimension antisémite ».

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/