Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
30 Juin 2017

Ehud Olmert : libre dès dimanche

L'ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert, qui purge une peine de 27 mois de prison,  pour des pots-de-vin touchés dans le cadre du pharaonique projet immobilier Holyland à Jérusalem lorsqu'il était maire de la ville entre 1993 et 2003, pour fraude, corruption, et entrave à la justice va bénéficier d'une libération anticipée et être relâché dimanche. Malgré les objections du bureau du procureur, un comité de libération conditionnelle composé de six personnes a "ordonné la libération anticipée du prisonnier". Chef du gouvernement de 2006 à 2009 et âgé de 71 ans, Ehud Olmert était emprisonné depuis février 2016. Il est le premier ex-chef de gouvernement israélien à purger une peine de prison. Le ministère de la Justice et le bureau du procureur ont renoncé jeudi soir à faire appel de la décision. A sa libération dimanche, il aura purgé les deux tiers de sa peine de prison. Les crimes d'Ehud Olmert méritaient un châtiment "sévère", il a été "puni pour ses actes et a payé un prix élevé", a affirmé le comité annonçant sa libération anticipée. Mais en dépit d'une libération anticipée immédiate, M. Olmert pourrait faire face à de nouvelles poursuites pénales. Il est en effet au centre d'une polémique, après une perquisition de la police ordonnée par le Parquet à la mi-juin dans les bureaux de son éditeur pour saisir les manuscrits de ses mémoires, qu'il est en train d'écrire. Le ministère de la Justice a indiqué que certains passages contiendraient des informations "susceptibles de porter gravement atteinte à la sécurité de l'Etat" (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/