Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / Le bénéfice du doute

18/03/18

Leçons de la Shoah / Part II

rabinovitch

Emission: Le bénéfice du doute
Invité(s): Rabinovitch Gérard

Emission présentée par Ariel Danan


Dans son livre destiné aux personnels de l’Education nationale, Gérard Rabinovitch définit les principaux concepts historiques et philosophiques concernant la Shoah avant d’insister sur quelques points permettant d’analyser la Shoah sous un angle un peu différent, parmi lesquels l’importance du langage utilisé par les Nazis ou le fait que la doctrine nazie n’est pas surgie de « nulle part », ayant même des origines païennes.    

À propos du livre :  "Leçons de la Shoah "

édité par Réseau Canopé édite

canopé

27 janvier a lieu la Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité. Réseau Canopé s’associe à cette journée en proposant de nouvelles ressources pédagogiques afin d’engager une réflexion avec les élèves sur l’holocauste et les génocides reconnus.

Réseau Canopé édite l’ouvrage Leçons de la Shoah de Gérard Rabinovitch, une réflexion à la croisée de la philosophie, de la psychanalyse, de l’histoire et de l’anthropologie. L’auteur rappelle les préambules anciens et préalables de la Shoah, et situe les prémisses de l’antisémitisme moderne. L’ouvrage retrace la genèse et les mécanismes de l’exécution du génocide à l’encontre des populations juives dans l’Europe soumise au régime nazi. Mais il permet surtout de prendre toute la mesure de ce que « le nazisme a constitué pour l’Occident une échéance historique et un épisode de destructuration dont les sociétés contemporaines demeurent tributaires », tel que le souligne le juriste et psychanalyste Pierre Legendre. Enseigner l’effectivité des faits de la Shoah est œuvre éducative, mais interroger la désagrégation du sens commun de la justice, de la dignité, de la solidarité dont le nazisme a été l’agent, lors de cette déferlante de négations et d’inversions de toutes les valeurs qui a permis cette destruction, est un impératif civique, voire civilisationnel.


Philosophe et sociologue, chercheur au CNRS, Gérard Rabinovitch est également directeur de l’Institut européen Emmanuel-Levinas de l’AIU. Il établit dans ses travaux l’articulation de la philosophie politique avec l’anthropologie psychanalytique et l’histoire. Auteur de nombreux ouvrages et articles de recherche, il explore le conflit entre « civilisation de vie » et « civilisation de mort » comme seul « choc » légitimement explorable et nommable des civilisations.


 

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/