Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid

Accueil / / / L'invité du 12/13

11/01/18

Alexis Lacroix / «J’accuse…! 1898-2018: Permanences de l’antisémitisme» / éditions de l’Observatoire

alexis lacroix

Emission: L'invité du 12/13
Invité(s): Lacroix Alexis

À propos du livre : " J'accuse…! 1898-2018: Permanences de l'antisémitisme "

paru aux éditions de l'Observatoire

Cent vingt ans après qu’elle a éclaté et divisé la France, l’affaire Dreyfus a encore beaucoup à nous apprendre. De 1898 à 2018, les leçons de l’histoire n’ont pas été tirées. Alors que le camp des ennemis de Dreyfus est paresseusement réduit à celui des nostalgiques de l’ordre ancien et d’une France révolue, beaucoup passent à côté de l’essentiel : l’inquiétante modernité des idées dont se sont réclamés les antidreyfusards, Édouard Drumont et Charles Maurras en tête. La portée et l’influence de leurs positions ont en effet marqué durablement notre vie politique et idéologique : une judéophobie viscérale, l’antiélitisme et une défiance envers le cosmopolitisme. Bien sûr, la mobilisation de Zola avec son célèbre « J’accuse… ! », l’engagement de Clemenceau, directeur de L’Aurore, et la détermination de tous les dreyfusards, ont permis, in extremis, de réhabiliter le capitaine. Mais cette « gigantesque répétition générale du XXe siècle » a signé la naissance d’un monstre français : l’antisémitisme populiste, foudroyant le partage entre gauche et droite. Un monstre dont Alexis Lacroix pointe la prospérité, les mutations et les résurgences, jusqu’aux fièvres actuelles de l’islamo-gauchisme. Journaliste et éditorialiste, Alexis Lacroix est directeur de rédaction délégué de L’Express, après avoir été directeur adjoint de Marianne. Collaborateur régulier de La Règle du jeu, de France Culture, de BFM-TV et de i24news, il est également l’auteur du Socialisme des imbéciles, quand l’antisémitisme redevient de gauche (Éditions de la Table ronde).

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/