Application pour Tablette et Mobile Bien plus qu'une radio
Téléchargez notre application
disponible pour iOSAndroid
08 Oct 2017

Bonbonnes de gaz à Paris : les trois suspects mis en examen par un juge antiterroriste et écroués

Les trois hommes, dont deux fichés pour radicalisation islamiste, présentés à un juge antiterroriste dans l’enquête sur des bonbonnes de gaz retrouvées à Paris, ont été mis en examen et placés en détention provisoire, a indiqué samedi une source judiciaire.

Interpellés lundi soir, Amine A., son cousin Sami B., et Aymen B., âgés de 28 à 30 ans, ont été mis en examen, notamment pour « tentative d’assassinat en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste » puis écroués, conformément aux réquisitions du parquet de Paris, selon cette source.

Trois membres de leur entourage, également placés en garde à vue lundi et mercredi, ont pour leur part été relâchés, sans poursuite à ce stade.

« Les conséquences humaines et matérielles auraient pu être dramatiques, sans que l’on sache à ce stade les raisons pour lesquelles cet immeuble a pu être pris pour cible », avait déclaré vendredi le procureur de la République de Paris, François Molins, lors d’un point-presse.

Rappel des faits : dans la nuit 29 au 30 septembre, un habitant avait donné l’alerte après avoir découvert,  quatre bonbonnes de gaz surmontées d’un dispositif de mise à feu électrique par téléphone, autour desquelles avait été versée beaucoup d’essence, au rez-de chaussée de son immeuble du XVIe arrondissement, un quartier aisé de la capitale. Pour une raison inconnue, trois appels n’ont pas réussi à déclencher le dispositif (avec AFP)

Partagez PARTAGEZ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter

Cela peut aussi vous intéresser

Evénements, bons plans, ...
Rejoignez
-nous


RCJ le Club

RCJ Le club propose une fois par mois des événements culturels, avant-première de film, théâtre, concerts privés, voyages. Rejoignez-nous, vous allez adorer.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook RCJ Twitter RCJ

/