Nouvelle attaque d’Erdogan

Le Président turc s’en est pris personnellement hier à Angela Merkel, l’accusant de pratiques « nazies » alors qu’une manifestation pro-kurde s’est tenue à Francfort. Une nouvelle attaque qui ne laisse plus de marbre la chancellerie à Berlin qui estime qu’Ankara a « franchi une limite ». Jouant jusque là la retenue et la patience, l’entourage d’Angela Merkel avance désormais des sanctions pour répondre à ces attaques, notamment financières, en suggérant l’arrêt des subventions européennes qui se montent en milliards d’euros en faveur de la Turquie  pour l’aider à se rapprocher de l’UE.