Violences urbaines à Paris

Des heurts ont opposé hier soir policiers et manifestants rassemblés pour dénoncer les violences policières en lien avec «l’affaire Théo ». Sous le métro aérien de Barbès, à Paris, environs 400 personnes, souvent cagoulées, ont notamment incendié des poubelles et jeté divers projectiles sur les forces de l’ordre qui ont dû répliquer par des tirs de gaz lacrymogènes. Des manifestations de violences similaires ont encore eu lieu à Rouen, Lille, Rennes et Toulouse.