Fillon peu soutenu par ses troupes

Englué dans l’affaire des emplois fictifs présumés de son épouse, François Fillon est de moins en moins soutenu par les députés LR. L’ancien Premier ministre a appelé à l’aide hier les parlementaires de l’opposition, leur demandant de « tenir 15 jours » encore derrière lui, accusant la gauche de « coup d’Etat institutionnel ». Mais de plus en plus de voix se font entendre pour un « plan B ». Alain Juppé qui a dit qu’il ne voulait pas l’être est cependant courtisé pour défendre les couleurs LR à la présidentielle.