Washington met « en garde » Téhéran

L’administration américaine dénonce le « comportement déstabilisateur » de l’Iran au Proche-Orient et met en garde Téhéran, notamment après son tir de missile balistique. Le nouveau conseiller à la sécurité nationale, Michael Flynn, ancien chef du renseignement militaire, a déclaré sans autres précisions qu’ « A partir d’aujourd’hui, nous mettons officiellement l’Iran en garde ». Curieusement, cet avertissement a été lancé quelques heures avant que l’ex PDG d’ExxonMobil, Rex Tillerson, ne prête serment pour prendre le portefeuille de la diplomatie américaine.