Israël accueille en grande pompe ses premiers F-35 furtifs

f35Les Etats-Unis livrent lundi à Israël ses premiers avions de chasse furtifs F-35, un bijou de technologie censé aider l’Etat hébreu à préserver son avantage aérien dans une région où il compte nombre d’ennemis, à commencer par l’Iran.
Témoignant de l’importance de l’événement, les deux avions vont avoir droit à un accueil digne d’un chef d’Etat important.
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président Reuven Rivlin, le ministre de la Défense Avigdor Lieberman, des représentants de l’état-major, du monde politique, ainsi que le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter ont été invités à la base de Nevatim dans le sud du pays ou les F-35 doivent atterrir à 14H00 locale (12H00 GMT).
Censé pouvoir échapper aux défenses anti-aériennes, « le F-35 constitue un élément supplémentaire nous permettant de maintenir notre supériorité aérienne dans la région », a proclamé le ministre de la Défense Avigdor Lieberman dans un communiqué. « Une armée de l’air puissante signifie une armée israélienne puissante et une armée israélienne puissante signifie un Israël un peuple israéliens forts », a-t-il ajouté.
L’Etat hébreu présente ces F-35 comme une réponse à la « menace » que constitue selon lui l’Iran. Les F-35 sont réputés capables de passer inaperçus des missiles S-300 livrés à Téhéran par la Russie.
Lors d’une interview dimanche à la chaîne de télévision américaine CBS, Benjamin Netanyahu a affirmé qu’il souhaitait discuter avec le président américain élu Donald Trump des moyens de revenir sur l’accord conclu entre les grandes puissances et l’Iran sur le nucléaire. « J’ai cinq choses en tête », a affirmé le Premier ministre en refusant de donner des détails.(AFP)