Marée humaine pour Erdogan

TURQUIEUn rassemblement géant « pour la démocratie » a marqué hier trois semaines de mobilisation pro gouvernementale après la tentative de putsch du 15 juillet dernier. Une démonstration de force sans précédent de la part du président turc qui, à cette occasion, a évoqué le possible rétablissement de la peine de mort « si le peuple le demande ». Le rétablissement de la peine capitale sonnerait la fin des négociations, déjà compromises, d’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne.