Israël : Netanyahu provoque des élections anticipées le 17 mars

Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a appelé à des élections législatives anticipées après avoir limogé deux de ses ministres, Tzipi Livni (centre gauche), en charge de la justice et Yaïr Lapid (centre droit), ministre des Finances, accusés par lui d’avoir fomenté un« putsch ».  Les deux « frondeurs » avaient critiqué le projet de loi visant à qualifier Israël d’« État nation du peuple juif » qui va, selon eux, à l’encontre du principe d’égalité entre citoyens. La dissolution de la Knesset arrive donc trois ans avant la fin de sa législature. Le premier ministre a annoncé qu’il souhaitait reconduire un accord avec les partis ultra-orthodoxes, conserver son alliance avec le mouvement Israël Beiteinou d’Avigdor Lieberman, ministre des Affaires étrangères, et avec le Foyer Juif de Naftali Bennett, ministre de l’Économie. D’après les estimations, c’est ce dernier parti qui devrait enregistrer la plus forte progression aux prochaines élections législatives en passant de 12 à 16 ou 17 sièges. Les élections anticipées devraient avoir lieu le 17 mars. Le projet de loi de M. Netanyahu pour la création d’un « Etat nation du peuple juif » n’a d’ici là que peu de chance de passer puisque les centristes (que le premier ministre vient de limoger) y sont opposésISRAEL-CABINET-MEETING