Barack Obama a dit à Mahmoud Abbas son opposition à la démarche palestinienne à l’ONU

Le président américain Barack Obama (D) et le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas le 21 septembre 2011 à New York. afp.com/Mandel Ngan.

Le président américain Barack Obama a exprimé dimanche au dirigeant palestinien Mahmoud Abbas son opposition à la demande d’élévation de la Palestine au statut d’Etat non membre à l’ONU, a annoncé le porte-parole de M. Abbas, Nabil Abou Roudeina.

« Il y a eu une longue conversation téléphonique du président Mahmoud Abbas avec Barack Obama, qu’il a félicité pour son succès pour un second mandat à la présidence des États-Unis », a déclaré à l’AFP M. Abou Roudeina.

« Le président Abbas a expliqué, lors de cette conversation, les raisons et les motivations de la décision palestinienne d’aller à l’ONU pour obtenir le statut d’Etat non membre, dont la poursuite de la colonisation et des agressions israéliennes contre les citoyens et leurs biens », a-t-il ajouté.

« Le président Obama, pour sa part, a exprimé l’opposition des États-Unis à la décision d’aller à l’Assemblée générale des Nations unies », a précisé le porte-parole.

Mahmoud Abbas a confirmé dimanche que la demande à l’Assemblée générale de l’ONU, où la majorité simple requise lui semble acquise, serait déposée en novembre, coupant court aux spéculations sur un report sous des pressions en particulier américaines.

« Nous allons à l’ONU en novembre 2012, pas en 2013 ni en 2014 », a déclaré M. Abbas dans un discours à Ramallah à l’occasion du huitième anniversaire de la mort du dirigeant historique palestinien Yasser Arafat.

Le président palestinien avait officialisé le 27 septembre son projet de faire voter par l’Assemblée générale l’élévation de la Palestine au rang d’État non membre de l’ONU. Israël et les États-Unis s’opposent à ce projet, affirmant qu’un État palestinien ne peut résulter que de négociations de paix, abandonnées depuis plus de deux ans.

AFP 11/11/2012 – 21H41