Processus de paix : l’OLP insatisfaite de la réponse de Benjamin Netanyahu

Le président palestinien Mahmoud Abbas (d) lors d'une réunion avec des responsables du Fatah et de l'OLP, le 13 mai 2012 à Ramallah, en Cisjordanie.

L’OLP a exprimé dimanche sa déconvenue après la lettre du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au président palestinien Mahmoud Abbas qui, selon elle, ne permet pas de reprendre les négociations de paix.

La lettre de M. Netanyahu « ne contient pas de réponses claires aux problèmes centraux qui entravent la reprise des négociations, en particulier sur la nécessité de stopper la colonisation », a souligné le secrétaire général de l’OLP, Yasser Abed Rabbo, dans un communiqué à Ramallah (Cisjordanie).

Cette réaction des Palestiniens était attendue tant les deux parties sont éloignées. Les dernières négociations directes, en septembre 2010, ont été rompues à la suite du refus israélien de prolonger son moratoire sur la colonisation en Cisjordanie occupée.

Le négociateur palestinien, Saëb Erakat, avait prévenu que, faute de réponse favorable de la part des Israéliens, M. Abbas relancerait ses démarches pour obtenir l’adhésion à l’ONU d’un Etat de Palestine, « à l’Assemblée générale, au Conseil de sécurité et dans les autres instances de l’ONU ».

La lettre de M. Netanyahu a été transmise samedi soir par son émissaire personnel Yitzhak Molcho au président Abbas à Ramallah, le siège de l’Autorité palestinienne. Le contenu du message, qui énumère les demandes du gouvernement israélien pour renouer le dialogue et répond à une lettre palestinienne sur le même thème, n’a pas été rendu public.

AFP 14/05/2012