Décès à New York de Richard Descoings, directeur de Sciences Po

Richard Descoings, retrouvé mort à 53 ans dans une chambre d'hôtel de New York, le 3 avril 2012.

La police de New York a ouvert une enquête mardi soir, après le décès encore inexpliqué du directeur de Sciences Po Paris, Richard Descoings, retrouvé mort à 53 ans dans une chambre d’hôtel de Manhattan.

M. Descoings, qui avait profondément transformé en 16 ans la grande école française, a été retrouvé mort, nu « sur son lit » vers 13H00 locales, par un membre du personnel de l’hôtel Michelangelo, dans le centre de Manhattan.

La chambre était « en désordre », mais le corps de M. Descoings ne portait pas de « signe évident de traumatisme », a précisé à l’AFP Paul Browne, chef adjoint de la police de New York.

Plus tard dans la soirée, il a expliqué que les enquêteurs n’avaient pas de « preuve d’acte criminel », et que le désordre de la chambre avait été causé par le personnel médical qui avait cherché à ranimer M. Descoings.

Il a également semblé écarter l’hypothèse d’un cambriolage, affirmant que certains objets initialement manquants avaient été retrouvés.

Selon NBC, l’ordinateur portable et le téléphone de M. Descoings ont été jetés par la fenêtre de sa chambre qui se trouvait au 7e étage, et retrouvés sur un palier du 3e étage.

La police a précisé qu’elle attendait de connaître les conclusions du médecin légiste, pour se prononcer sur les raisons de la mort de M. Descoings, qui se trouvait à New York pour participer à une conférence à l’université Columbia.

Après avoir évoqué « la possibilité que d’autres personnes se soient trouvées dans la chambre à un moment donné », M. Browne s’est ensuite refusé à tout commentaire sur le sujet.

Selon M. Browne, M. Descoings a été vu vivant pour la dernière fois à 10H30. Alors que M. Descoings aurait du quitter l’hôtel à 9H00 avec des collègues pour sa conférence, à 10H30, « il dormait » selon M. Browne.

Son corps a quitté l’hôtel peu avant 23H00 mardi soir, a constaté l’AFP.

AFP 4/04/2012